Syndicat de Bassin de l'Elorn
Etablissement Public Territorial de Bassin
 

Actualités

Consultation communication
Bienvenue dans mon jardin !
Consultation pour une prestation de coordination S.P.S des travaux de réfection de la conduite du barrage du Drennec
Journées mondiales de l’eau les 22 et 23 mars 2017
LES PRAIRIES NATURELLES : UN SYSTEME RECOMPENSE AU SALON INTERNATIONAL DE L’AGRICULTURE A PARIS !
Marché de rénovation du bâtiment du Camping du Drennec
Vive la pluie !
Comment appliquer la Loi Labbé
Appel à piégeurs !
Modification de la consultation "Mise en place de batardeaux sur les entonnements du barrage du Drennec à Sizun (29) par intervention subaquatique"
Consultation "Location d’un véhicule sur 36 mois avec Option d’Achat"
Suivi des proliférations de cyanobactéries dans la retenue du Drennec
Voeux 2017
Le lycée du Nivot à la découverte du bocage de l’Elorn
Parution du bulletin de liaison Kêrioù ha stêrioù n°12
VERS LE ZERO PESTICIDE ...
Augmenter sa surface en herbe : pourquoi ne pas rouvrir des friches humides ?
Consultation : Accompagnement des collectivités territoriales du SAGE dans leur gestion des espèces végétales invasives - Prolongation du délai de remise des offres
RESTAURATION DE LA CONTINUITÉ ÉCOLOGIQUE DU "STAIN" A TROMELIN (SIZUN)
L’automne est là et la création de talus se poursuit
Les lauréats 2016 du concours des prairies fleuries
Travaux d’aménagement du "Stain" à Tromelin (Sizun)
La démarche "Invasives"
Consultation - Etude Diatomées - IBD - IPS
Marché étude GEMAPI - report de délai de remise des offres au 22 juillet 2016 à 16h
Du 29 au 31 juillet 2016, participez au chantier nature dans la tourbière du Mougau
COMITE SYNDICAL
La nécessaire gestion des eaux pluviales
Qualité des eaux de baignade du lac du Drennec
Passage du jury pour le concours général agricole des prairies fleuries
Programme bocager : où en sommes nous ?
Kêrioù ha stêrioù n°11
Lâcher de saumons à la pisciculture de repeuplement du Quinquis
Examen Technique Complet du barrage du Drennec
La qualité de l’eau à Brest, point de départ du bio dans les assiettes des écoliers brestois
Film "Les petits cours d’eau font les grandes rivières"
Composition de la Commission Locale de l’Eau du SAGE de l’Elorn
Recherche de nouveaux piégeurs de ragondins et rats musqués
2016 !
Pollutions accidentelles : qui prévenir ? comment les éviter ?
SDAGE Loire Bretagne 2016/2021
Etude sur la qualité physique du Camfrout
Production électrique solaire

Actualités

 

Consultation communication

Le Syndicat de Bassin de l’Elorn lance une consultation sur la poursuite de son plan de communication.

Date limite de remise des offres : 7 avril 2017 à 12h

Les pièces du marché sont téléchargeables ci-dessous.

PDF - 521.7 ko
RC plan com elorn
PDF - 620.3 ko
convention AC plan com elorn
PDF - 470.8 ko
CCAP plan com elorn
PDF - 280.1 ko
cctp plan com elorn
PDF - 8.9 Mo
cctp annexes plan com elorn
PDF - 381.4 ko
dpgf plan com elorn
 

Bienvenue dans mon jardin !

Appel à jardiniers volontaires pour ouvrir leurs jardins au naturel :

Le Syndicat de Bassin de l’Elorn s’investit pour l’organisation de la prochaine édition de l’opération "Bienvenue dans mon jardin", qui se déroulera les 10 et 11 juin prochains.

Cette manifestation organisée au niveau régional tous les 2 ans, propose à des jardiniers amateurs d’ouvrir gracieusement leurs jardins entretenus au naturel pour informer le public sur ces techniques de jardinage respectueuses de la qualité de l’eau et de la biodiversité. En 2015, 196 jardins ont accueilli environ 50 000 visiteurs en Bretagne.

Les objectifs de ces journées sont :

  • favoriser l’échange de connaissances entre jardiniers,
  • permettre de découvrir les pratiques de jardinage au naturel,
  • diffuser des outils de sensibilisation,
  • sensibiliser sur la biodiversité, la gestion des déchets, la réglementation.

Le principe de ces journées reposant sur le souhait de jardiniers amateurs, dans les communes du territoire du SAGE de l’Elorn, d’ouvrir leur jardin (une ou plusieurs demi-journées sur le week-end, avec une préférence pour le dimanche après-midi), le Syndicat de Bassin recherche des volontaires, qui devront se manifester auprès du coordonnateur départemental : Charly RIO, Maison de la Bio - 02 98 25 80 33 - mab29.rio@agrobio-bretagne.org

PDF - 519.1 ko

contact : Jérôme Vassal 06 28 78 25 02

 

Consultation pour une prestation de coordination S.P.S des travaux de réfection de la conduite du barrage du Drennec

Dans le cadre du projet de réfection de la conduite forcée du barrage du Drennec, dont les travaux sont prévus en janvier-février 2018, et des plongées de préparation et de pose préalable de batardeaux, prévues à partir d’avril 2017, le Syndicat consulte pour une mission de coordination S.P.S de ces travaux. Le rendu des offres est demandé pour le 27 mars Vous trouverez ci-après le cahier des charges de cette opération :

PDF - 828.1 ko
Cahier des charges mission S.P.S travaux conduite Drennec
PDF - 516.2 ko
Planning prévisionnel travaux conduite Drennec
 

Journées mondiales de l’eau les 22 et 23 mars 2017

Le Syndicat de Bassin de l’Elorn participera aux animations organisées pour les journées mondiales de l’eau, les 22 et 23 mars aux Capucins, à Brest. Pour en savoir plus : Cliquez ici

 

LES PRAIRIES NATURELLES : UN SYSTEME RECOMPENSE AU SALON INTERNATIONAL DE L’AGRICULTURE A PARIS !

Les gagnants régionaux du concours des prairies fleuries 2016 : Paul HERRY et Philippe NICOL étaient à Paris le 2 mars 2017 pour les prairies naturelles. La matinée s’est passée à l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture où les lauréats régionaux de la France entière ont pu échanger sur leurs pratiques et sur le concours. De plus, deux classes d’enseignement secondaire et supérieur ont présenté leur travail en tant que jury élève. Les échanges ont pu continuer autour d’un buffet des territoires, rassemblant de nombreuses spécialités françaises. L’après-midi, la remise des prix nationaux des prairies fleuries 2016 a eu lieu au Salon International de l’Agriculture, sur le stand du ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt. La secrétaire d’Etat Barbara Pompili et le ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt Stéphane Le Foll étaient présents.

Nos lauréats 2016 n’auront pas gagné, on croise les doigts pour l’année prochaine, les inscriptions sont désormais ouvertes. Pour vérifier l’éligibilité de votre prairie ou vous inscrire vous devez contacter avant le 1 mai 2017 : Nolwenn LE GAC TOBIE, Anaïs VANNIEUWENHUYSE Syndicat de Bassin de l’Elorn zh.agri.syndicatelorn@gmail.com T. : 02 98 25 93 51

Lauréats locaux au salon de l'agriculture à Paris Prairie fleurie _ Paul Herry

 

Marché de rénovation du bâtiment du Camping du Drennec

Le Syndicat de Bassin de l’Elorn lance une consultation pour la rénovation du bâtiment du camping du Drennec (Ossature et bardage, toiture et électricité). Date limite de dépôt des offres : le 24/03/2017 à 12h. Pièces du marché téléchargeables ci-dessous.

PDF - 300.6 ko
CGC_camping_batiment
PDF - 529.8 ko
CGA_camping_batiment­_lot_1
PDF - 530.4 ko
CGA_camping_batiment­_lot_2
PDF - 530.3 ko
CGA_camping_batiment­_lot_3
PDF - 349.8 ko
CCT_camping_batiment
PDF - 370.6 ko
BPU_DE_camping_batim­ent
 

Vive la pluie !

Gestion du barrage du Drennec :

Suite à un automne et à un début d’hiver remarquablement secs, le barrage du Drennec a bien du mal à se remplir, malgré l’application par le Syndicat d’un débit de sortie strictement minimum.

Le plan d’eau n’a pas bénéficié cette fois-ci des abondantes pluies de fin d’année qui étaient intervenues après les sécheresses de 2003 et 2011 notamment.

Le niveau remonte cependant régulièrement maintenant, et devrait permettre d’assurer le prochain soutien d’étiage, qui pourrait s’avérer important si les nappes phréatiques n’ont pas pu faire le plein…

contact : Jérôme Vassal : 06 28 78 25 02

 

Comment appliquer la Loi Labbé

Les ministères de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer et de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, l’Office National de l’Eau et des Milieux Aquatiques (ONEMA) et le FREDON Bretagne viennent de publier une plaquette sur la mise en oeuvre de la Loi Labbé et la gestion des produits phytosanitaires non utilisables (PPNU).

Plaquette "Comment appliquer le Loi Labbé ?"

Liste des produits autorisés (produits labellisés AB, de biocontrôle ou à faible risque)

 

Appel à piégeurs !

Dans le cadre de sa politique de régulation des populations de ragondins et de rats musqués, le syndicat de bassin de l’Elorn, en collaboration avec la FDGDON (Fédération Départementale des Groupement de Défense contre les Organismes Nuisibles), renouvelle sa campagne de lutte pour l’année 2017 et recrute des piégeurs sur l’ensemble de son territoire. Toute personne volontaire peut être « piégeur », l’agrément n’est pas nécessaire, une simple inscription en mairie suffit. Le piégeage se fait à l’aide de cages-pièges mises à disposition gratuitement pendant la campagne (de mars à juin) et une prime de 3 € sera versée à chaque piégeur par capture de ragondin ou de rat musqué.

Une réunion d’information se tiendra le jeudi 23 février à 18h30 à SIZUN (salle Saint-Ildut, rue des Monts d’Arrée).

Le recrutement des piégeurs volontaires et la distribution des cages se feront à l’issue de la réunion.

Plus d’information : Syndicat de Bassin de l’Elorn : 02 98 25 93 51

 

Portfolio

Ragondin Rat musqué

Modification de la consultation "Mise en place de batardeaux sur les entonnements du barrage du Drennec à Sizun (29) par intervention subaquatique"

Vous trouverez ci-dessous les pièces du marché. date limite d’envoi des offres : vendredi 10 mars 2017 à 12h00.

PDF - 777.8 ko
RC
PDF - 3.3 Mo
CCTP
PDF - 556.8 ko
AE
PDF - 378.1 ko
DPGF
PDF - 118 ko
CCAP
PDF - 324.4 ko
Planning prévisionnel de l’opération
 

Consultation "Location d’un véhicule sur 36 mois avec Option d’Achat"

Le Syndicat de Bassin de l’Elorn lance une consultation pour l’acquisition d’un véhicule en location pour une durée de 36 mois avec option d’achat. Les pièces du marché (Acte d’Engagement, le CCATP, le Règlement de Consultation et le DPGF) sont téléchargeables ci-dessous :

PDF - 208.3 ko
DPGF
PDF - 390.4 ko
RC
PDF - 378.5 ko
CCATP
PDF - 392.7 ko
AE
 

Suivi des proliférations de cyanobactéries dans la retenue du Drennec

Le développement de colonies visibles de cyanobactéries dans la retenue du Drennec a été détecté la première fois durant l’hiver 2011-2012, sous forme d’efflorescences en surface.

Le lac du Drennec, par sa situation en tête de bassin versant, est relativement préservé des sources de pollution et notamment d’enrichissement en nutriments (azote et phosphore), et risque donc peu l’eutrophisation.

Ces caractéristiques, ainsi que la survenue du phénomène en hiver, ont fait que le phénomène est apparu étonnant à tous les spécialistes immédiatement consultés ; la faiblesse des précipitations a pu modifier sensiblement l’équilibre du milieu et des populations phytoplanctoniques.

Aucune évolution négative des paramètres de la qualité de l’eau susceptibles de favoriser ces développements algaux n’a par ailleurs pu être mise en évidence.

Le Syndicat de Bassin de l’Elorn a engagé en 2012 un suivi, par reconnaissance et comptage des cellules de phytoplanctons dans des échantillons d’eau du lac, qui a permis de compléter les données de l’Agence Régionale de Santé concernant les plages de Commana et Sizun. Prélevés en profondeur au centre de la retenue, ces échantillons ont permis de mettre en évidence l’existence de populations de cyanobactéries sensiblement différentes de celles mesurées sur les plages en surface.

Une espèce particulière est apparue dominante : Planktothrix isothrix. La progression de cette cyanobactérie serait favorisée par la stratification estivale de la retenue.

Suite à une très forte prolifération en 2014 et début 2015, des études complémentaires ont été engagées, en collaboration avec l’université de Rennes 1, pour mieux comprendre le phénomène et définir des mesures de gestion.

Le Syndicat s’est par ailleurs rapproché des services de L’État pour sécuriser les différents usages de l’eau en fonction des résultats d’analyses.

A la suite de ces contacts :

Un suivi des toxines produites par les cyanobactéries a été mis en place par le Syndicat, pour évaluer le risque à la surface du lac, mais aussi dans l’Elorn, à l’aval du lac.

L’ARS (Agence Régionale de la Santé) suit l’évolution des cyanobactéries au niveau des plages de Sizun et Commana pendant la période estivale.

En 2016, ces analyses et suivis n’ont montré aucune prolifération inquiétante.

De même, les analyses n’ont pas révélé la présence d’éventuelles toxines.

Dans tous les cas, le Syndicat du bassin de l’Elorn recommande aux usagers des abords du lac du Drennec de ne pas entrer en contact avec les éventuelles zones d’accumulation des cyanobactéries à la surface du lac, reconnaissables notamment à leur couleur, d’un vert intense, et de se référer aux panneaux d’information qui ont été installés devant les plages de Commana et Sizun.

Le Syndicat a mené en 2015, via un stage d’ingénieur et en collaboration avec l’université de Rennes 1, une étude de 6 mois sur la retenue du Drennec en vue d’essayer de caractériser le phénomène de développement de cette espèce particulière de cyanobactérie : la Planktothrix isothrix.

Le rapport de cette étude, dont la présentation a été faite en septembre 2015, est téléchargeable ci-dessous :

PDF - 4 Mo
Rapport étude cyanos Drennec 2015

Le suivi des cyanobactéries, et des paramètres susceptibles de favoriser leur prolifération dans la retenue, a été poursuivi par le Syndicat en 2016, via un nouveau stage d’ingénieur pour l’étude du fonctionnement hydraulique de la retenue du Drennec, et de ses possibles liens avec l’installation de cette espèce particulière :

PDF - 4.1 Mo
Rapport étude cyanos Drennec 2016
 

Voeux 2017

Toute l’équipe du Syndicat de Bassin de l’Elorn vous souhaite une bonne année 2017 !

 

Le lycée du Nivot à la découverte du bocage de l’Elorn

Le 15 décembre 2016, les élèves du BTS forestier du Nivot sont venus découvrir les actions du Syndicat de Bassin de l’Elorn en faveur du bocage. Rendez-vous a été donné sur la commune de Saint Servais qui a bénéficié des financements du programme Breizh Bocage 1. Durant la matinée, les échanges ont été riches et les élèves ont pu comprendre le rôle du bocage vis à vis de la qualité de l’eau, les objectifs de préservation de ce milieu et les actions d’un animateur de terrain. L’après-midi a été dédiée à la plantation de haies qui ont eu une forte mortalité des plants mis en place en 2013 et 2014. Ce sont pas loin de 400 plants qui ont été replantés.

 

Parution du bulletin de liaison Kêrioù ha stêrioù n°12

Le dernier numéro du bulletin de liaison Kêrioù ha stêrioù, à destionation des collectivités, vient de paraître.
Au sommaire :
- Eau et biodiversité, gouvernance et cohérence
- Restauration de la continuité écologique du "Stain"
- Loi Labbé et charte d’entretien des espaces collectifs
- Barrage du Drennec : un étiage soutenu en 2016
- Forum régional Natura 2000
- Pollutions aux hydrocarbures : les risques liés aux cuves à fioul

PDF - 2.3 Mo
Kêrioù ha stêrioù n°12
 

VERS LE ZERO PESTICIDE ...

En cliquant sur l’image ci-dessous, vous pourrez visualiser une vidéo sur la politique de réduction de l’utilisation des pesticides portée, avec ses partenaires, par le Syndicat de Bassin de l’Elorn.

 

Augmenter sa surface en herbe : pourquoi ne pas rouvrir des friches humides ?

Patrick Buguel, éleveur laitier en race normande, sur la commune de Dirinon, vient de signer une MAEC évolution. Il cherche à augmenter et valoriser sa surface en herbe pour aller vers un système plus économe en intrant, donc plus respectueux de l’environnement.

Lors d’une visite sur le terrain pour engager une de ses prairies en MAEC retard de fauche (326€/ha), nous avons constaté que le bas de prairie, très humide, était enfrichée. Du fait de l’humidité importante de la zone, il avait renoncé à la gérer depuis quelques années laissant les saules envahir la zone.

Le syndicat a décidé de donner un coup de pouce à Patrick pour rouvrir 70 ares en finançant une partie des travaux (broyage en année 1 et fauche et exportation en année n+1), Patrick se chargera cet hiver de couper les plus gros saules pour stopper la dynamique de fermeture.

En contrepartie de cette aide, l’agriculteur s’engage sur 5 ans à gérer la parcelle via une fauche tardive ou un pâturage extensif. Aucun apport d’azote ne sera autorisé car on est sur un secteur sensible qui supporte une grande biodiversité (40 espèces végétales recensées).

Il ne faudra pas attendre de cette parcelle une forte productivité, néanmoins cette prairie pourra fournir un foin appétant qui apportera de la diversité dans la ration, elle apportera aussi une ressource en pâturage lors des périodes où l’herbe peut manquer.

Contact : Nolwenn Le Gac-Tobie. 02-98-25-93-51

 

Consultation : Accompagnement des collectivités territoriales du SAGE dans leur gestion des espèces végétales invasives - Prolongation du délai de remise des offres

Le Syndicat de Bassin de l’Elorn s’est engagé dans une action volontaire de limitation du développement des espèces végétales invasives sur son territoire. En 2016, l’objectif est de poursuivre la dynamique lancée depuis 2013, auprès des services techniques des communes et des entreprises travaillant pour le compte de ces communes, ainsi que d’élargir l’accompagnement auprès du grand public. Un travail de sensibilisation des élus du territoire sera également mis en œuvre.

Le dossier de consultation est disponible ci-dessous ; suite à une prolongation, la date de remise des offres est désormais arrêtée au jeudi 24 novembre 2016, 17h00.

 

RESTAURATION DE LA CONTINUITÉ ÉCOLOGIQUE DU "STAIN" A TROMELIN (SIZUN)

Les travaux de restauration de la continuité écologique du « Stain » à Tromelin, sur la commune de Sizun, ont été réalisés du 5 au 18 octobre 2016.
Le « Stain » qui passait en totalité par le bief du Moulin de Quistinit, a été remis dans son lit d’origine grâce au creusement d’un bras de reconnexion, de 57 mètres de long, entre le bief et le lit d’origine du ruisseau au niveau de Tromelin.
La création de ce bras de cours d’eau a permis de remettre en eau l’ancien lit du ruisseau sur 1 km et ainsi de rétablir la continuité écologique du ruisseau qui était, auparavant, interrompue par les chutes d’eau d’exutoire et de trop-plein du bief du moulin.
Un répartiteur des débits a, également, été construit entre le bief et le bras de reconnexion pour respecter le droit d’eau du moulin et le débit réservé du cours d’eau.
Enfin, afin d’assurer la continuité des parcelles agricoles, un pont a été construit au-dessus du bras de reconnexion et un autre a été rehaussé pour améliorer l’écoulement des eaux en période de crue.

Prairie avant et après travaux :
Prairie de Tromelin avant travaux Après travaux : bras de reconnexion

Répartiteur des débits :
Répartiteur vu de l'aval Répartiteur vu de l'amont

Pont agricole rehaussé :
Ancien pont rehaussé

Suivi des travaux par poste :

PDF - 2.9 Mo
Suivi des travaux
 

L’automne est là et la création de talus se poursuit

Une nouvelle campagne de réhabilitation du bocage, talutage et plantation d’arbres et arbustes est lancée, grâce au programme Breizh bocage, sur le territoire du bassin de l’Elorn.

En 2016, sept exploitants ont souhaité la réalisation d’un diagnostic bocager sur leur parcellaire agricole, afin d’évaluer la fonctionnalité du maillage bocager. Ils ont reçu la visite de Claire Amil, chargée de missions bocage et agricole. Le diagnostic a permis, à l’échelle de l’exploitation, de proposer des aménagements qui permettront de lutter contre le ruissellement et l’érosion des sols, mais aussi de favoriser la continuité paysagère et de créer des protections pour le bétail et les cultures. A terme les plantations produiront du bois de chauffage, une ressource durable liée à la bonne gestion du bocage.

Suite aux propositions ce sont 4564 mètres linéaires de maillage bocager qui devraient sortir de terre et 1260 mètres linéaires de bocage restauré, sur les communes de Commana, Le Tréhou et Irvillac.

Les travaux de talutage débuteront courant novembre 2016 et les plantations auront lieu avant le printemps 2017.

 

Portfolio

Talus Le Tréhou

Les lauréats 2016 du concours des prairies fleuries

Le Syndicat de Bassin de l’Elorn et le Parc naturel régional d’Armorique, en partenariat avec la Chambre d’agriculture du Finistère, organisaient pour la troisième année consécutive le concours des prairies fleuries. A cette occasion, cinq éleveurs ont présenté sur le terrain, devant un jury d’experts en agronomie et écologie, une prairie naturelle de leur exploitation. Les prix ont été remis le mercredi 13 juillet 2016 lors de fêtes maritimes de Brest 2016. Découvrez les lauréats du concours.

Les lauréats 1er prix dans la Catégorie « pâturage » Paul HERRY, EARL de Bodrézal à Hanvec

Production conventionnelle élevage bovin : lait + viande

Leur prairie humide présente une diversité remarquable sur une surface importante. Le lien peut être fait avec la maîtrise du pâturage et la place spécifique de cet espace au sein des ressources fourragères de l’exploitation (pâturage tardif associé au tarissement des vaches).

1er prix dans la Catégorie « fauche et pâturage associé » Valérie et Philippe Nicol, Ferme de Traon Bihan à Brest

Production en agriculture biologique élevage bovin : viande et lait

Leur prairie humide présente une diversité remarquable, certes sur une surface restreinte mais au sein d’un ensemble de valeur fourragère effective formant un corridor écologique aux portes de Brest.

Prix spécial du jury « rénovation de prairire naturelle » Eric et Isabelle Le Bourrhis à Scrignac

Production conventionnelle élevage bovin : viande

Pour leur démarche de transition vers un système herbager : leur travail en cours de reconquête de prairies naturelles à l’échelle de toute l’exploitation, en cohérence avec un changement global du système de production bovine, nous a semblé exemplaire. Cette expérience justifierait un suivi des pratiques et de l’évolution de la végétation de ces prairies.

Découvrez le palmarès :

PDF - 5.6 Mo
Palmarès détaillé

 

Travaux d’aménagement du "Stain" à Tromelin (Sizun)

Les travaux d’aménagement du "Stain" à Tromelin, qui consisteront à recréer une portion de cours d’eau pour restaurer la continuité écologique du ruisseau, ont débuté le 5 octobre pour une durée de 2 à 3 semaines.
Au niveau de Tromelin, le "Stain" passe actuellement par le bief du Moulin de Quistinit qui se termine par des chutes d’eau totalement infranchissables par les poissons migrateurs, et dans lequel l’évacuation des sédiments ne se fait pas correctement vers l’aval.
Les travaux consisteront donc à recréer une portion de cours d’eau de 57 m de long pour remettre le ruisseau dans son lit d’origine et, ainsi, restaurer sa continuité écologique.
Un répartiteur des débits sera, également, construit entre le cours d’eau recréé et le bief du moulin afin de respecter le débit réservé du ruisseau et le droit d’eau du Moulin de Quistinit.
De plus, un pont agricole va être installé au-dessus de la portion de cours d’eau recréée qui va couper une prairie en 2.

dérivation du cours d'eau fosse du répartiteur des débits

 

La démarche "Invasives"

Depuis 2013, le Syndicat de Bassin de l’Elorn (SBE) accompagne les communes du territoire, pour les aider à limiter le développement des espèces invasives végétales sur le territoire. Bretagne Vivante et le CPIE de l’Elorn ont été les 2 prestataires retenus par le SBE. Gwendal Breton, stagiaire au SBE a pris le temps de compiler la méthodologie déployée sur le territoire. Ce document est téléchargeable en cliquant sur le document ci-dessous :

PDF - 6.8 Mo

La démarche va se poursuivre dès le mois de septembre 2016.

 

Consultation - Etude Diatomées - IBD - IPS

Le Syndicat de Bassin de l’Elorn souhaite comprendre le déclassement des masses d’eau du fleuve Elorn au titre de la DCE, sur le paramètre « Diatomées ». Aussi, la présente consultation concerne la mise en place d’une campagne d’analyse des Indices Biologiques Diatomées (IBD) et des Indices Polluosensibilité Spécifique (IPS) le long de l’Elorn, en différents points significatifs, en période d’étiage.

Les documents relatifs à cette consultation sont téléchargeables ci-dessous :

Date et heure limites de remise des offres : le 28 juillet 2016 à 16h

PDF - 365.4 ko
RC Etude diatomées Elorn
PDF - 625 ko
CDC Etude diatomées Elorn
PDF - 143.9 ko
BPU DE Etude diatomées Elorn
PDF - 370.6 ko
AE Etude diatomées Elorn
 

Marché étude GEMAPI - report de délai de remise des offres au 22 juillet 2016 à 16h

Attention - report de délai de remise des offres au 22/07/2016 à 16h.

Le Syndicat de Bassin de l’Elorn lance une étude de faisabilité pour l’exercice de la compétence GEMAPI sur son territoire.

La consultation concerne une étude de faisabilité pour l’exercice de la compétence GEMAPI par le Syndicat de Bassin de l’Elorn à compter du 1er janvier 2018. Mission d’étude des incidences statutaires, juridiques, fiscales, financières et organisationnelles ainsi que des besoins d’assistance en cas de délégation ou de transfert de cette compétence au syndicat.

Les entreprises intéressées peuvent télécharger ci-dessous les pièces du dossier de consultation

Contact : P Masquelier 02 98 25 93 51 / 06 77 69 41 57

PDF - 358.7 ko
RC Etude GEMAPI Elorn
PDF - 388.8 ko
CDC Etude GEMAPI Elorn
PDF - 92.7 ko
AE Etude GEMAPI Elorn
PDF - 57.1 ko
BPU Etude GEMAPI Elorn
 

Du 29 au 31 juillet 2016, participez au chantier nature dans la tourbière du Mougau

Le Syndicat de Bassin de l’Elorn, gestionnaire de la tourbière du Mougau, organise en collaboration avec l’association Al’terre Breizh, un chantier de bénévoles dans la tourbière du Mougau. Inscrivez-vous dès maintenant ! Inscriptions et renseignements : Association Al’Terre Breizh, 09.72.37.18.24 ou contact@alterrebreizh.org

Le projet consistera à :

  • poursuivre la réouverture de la prairie accueillant la Succise des prés : fauche, arrachage de touradons (mottes), évacuation des produits de coupe,
  • gérer les abords du platelage d’accès à la tourbière : fauche et exportation des produits de coupe,
  • à décaper une petite zone dans la tourbière de manière à rajeunir le milieu.

Pour voir la fiche projet, cliquez sur l’image :

(Pour en savoir encore plus : Dirigez-vous vers cette)

 

COMITE SYNDICAL

Le Syndicat de Bassin de l’Elorn tiendra son comité syndical le MARDI 28 JUIN à 17h30 à la Maison des Services Publics à Landerneau (salle plénière - 2ème étage). Vous trouverez ci-dessous le dossier de séance.

 

La nécessaire gestion des eaux pluviales

Le SAGE de l’Elorn, reprenant notamment les orientations du SDAGE Loire-Bretagne et le règlement du Code général des collectivités territoriales (article L. 2224-10), a fixé à l’intention des collectivités publiques du bassin versant des prescriptions relatives à la gestion des eaux pluviales, via notamment la réalisation d’études préalables : • Un schéma directeur qui, par reconnaissances de terrain et modélisation des réseaux, doit analyser le fonctionnement et le bon dimensionnement des ouvrages de collecte et de gestion des eaux de pluies avant leur rejet dans le milieu naturel ; • Un zonage d’assainissement, à annexer aux documents d’urbanisme, qui doit décliner sous forme cartographique les prescriptions de gestion retenues en fonction des caractéristiques d’habitat, de sol, de pente,…, sur les différents secteurs urbanisés ou à urbaniser. Contrairement à la démarche concernant les eaux usées, la mise en œuvre des zonages d’assainissement des eaux pluviales communales a pris beaucoup de retard. Or cette démarche s’avère essentielle pour maîtriser les phénomènes de ruissellement, qui peuvent engendrer des débordements et dégâts ponctuels mais aussi contribuer aux inondations sur le bassin versant. Elle est également essentielle pour prévenir la dégradation des milieux aquatiques lors des fortes précipitations. Le SAGE de l’Elorn précise notamment les principes de dimensionnement hydraulique des ouvrages de stockage ou de maîtrise des eaux pluviales en amont des zones inondables, en mettant l’accent sur la gestion à la parcelle, par infiltration si possible. Il demande également qu’un traitement des rejets d’eaux pluviales susceptibles d’être chargés en polluants soit effectué dans les secteurs situés à l’amont des zones conchylicoles estuariennes, selon le zonage prioritaire suivant : Ces études eaux pluviales sont subventionnées à hauteur de 80% par l’Agence de l’Eau et le Département, et sont accompagnées techniquement par le Syndicat de Bassin de l’Elorn. Contact : Jérôme VASSAL – 02 98 25 93 51 – bassin-versant.syndicatelorn@orange.fr

 

Qualité des eaux de baignade du lac du Drennec

2 plages ont été aménagées aux abords du lac du Drennec  :
- L’une est située sur la commune de Sizun, non loin du barrage,
- l’autre est sur la commune de Commana, à proximité du Centre Nautique de l’Arrée.

La qualité des eaux de baignade est suivie du 15 juin au 15 septembre par l’Agence Régionale de la Santé (ARS).

En eau douce, ce sont 2 paramètres principaux qui sont régulièrement analysés par l’ARS, tout au long de la saison de baignade :
- Les cyanobactéries,
- Les bactéries fécales.

Si l’un de ces paramètre dépasse les seuils règlementaires, la mairie procède à la mise en place d’un arrêté d’interdiction de baignade.

Les cyanobactéries font l’objet d’un article spécifique accessible en cliquant ici.

Concernant les bactéries fécales, le bilan 2015 de l’ARS montre que :
- la plage de Commana est classée en qualité suffisante,
- la plage de Sizun est classée en qualité bonne.

PDF - 116.9 ko
Bilan 2015 - qualité des eaux de baignade - Commana
PDF - 116.9 ko
Bilan 2015 - qualité des eaux de baignade - Sizun

La plage de Sizun est passée cette année de qualité "suffisante" à "bonne", et celle de Commana d’"insuffisante" à "suffisante".

Le Syndicat de Bassin de l’Elorn, en collaboration avec les communes de Commana et Sizun, et les acteurs locaux, poursuit les études pour comprendre le phénomène de dégradation lente et constante, au cours de la saison, de la qualité bactériologique des eaux, qui oblige les communes à prendre des arrêtés d’interdiction préventive de la baignade en fin de saison.

Il accompagne également les acteurs locaux à mettre en place des actions destinées à limiter ou supprimer les apports bactériologiques, qu’ils soient d’origine animale ou humaine.

 

Passage du jury pour le concours général agricole des prairies fleuries

Le jury local est allé prospecter 8 prairies naturelles inscrites au concours agricole sur le territoire du Parc d’Armorique et du SAGE de l’Elorn, les 25 et 26 mai dernier.

Le jury a évalué les parcelles en les parcourant sur une diagonale, en observant des indicateurs de végétation (liste de plantes indicatrices, états de consommations, diversité et abondances, dynamique, dégradations...).

Nous avons eu la chance de rencontrer des agriculteurs qui nous ont fait partager leur savoir faire sur leurs pratiques d’exploitations de ces milieux parfois contraignants.

Après délibération, le jury a désigné 2 vainqueurs qui présenteront leurs prairies à Paris lors du concours national.

Nous vous donnons rendez vous aux fêtes maritimes de Brest pour la remise des Prix.

 

Programme bocager : où en sommes nous ?

Après une année 2014 de réflexion sur la stratégie bocagère sur le bassin de l’Elorn, les diagnostics bocagers et travaux ont repris sur deux territoires prioritaires : la commune du Tréhou et le bassin versant du lac du Drennec. Pour cette première année, le Syndicat a rencontré une quinzaine d’exploitants pour réfléchir ensemble à des projets d’aménagements sur leurs fermes. Ces deux territoires sont relativement denses en éléments bocagers et les propositions se sont concentrées sur des points sensibles à l’érosion et sur l’aménagement d’entrées de champs. Au total, environ 5 km de linéaires ont été réalisés durant l’hiver 2015/2016. Les 2/3 de ces linéaires ont été plantés. Pour beaucoup, les linéaires laissés « nus » le sont car ils viennent s’appuyer sur un boisement existant, bois ou bosquet, et qu’une végétation naturelle va s’y implanter. Durant l’été 2016, 16 km de haies seront entretenus. L’entretien consiste à dégager les herbes autour du plant afin de limiter la concurrence en minéraux et en eau, ainsi que de vérifier l’état des protections gibier afin de permettre une bonne croissance des plants. Durant l’hiver 2016/2017, de nouveaux travaux sont prévus sur ces deux territoires.

 

Kêrioù ha stêrioù n°11

Le bulletin de liaison pour les communes du mois de mai vient d’être publié.
Au sommaire : la GEMAPI, l’entretien et l’aménagement des cours d’eau, la protection du bocage dans les documents d’urbanisme, l’entretien des terrains sportifs, les aides à l’acquisition de matériels alternatifs de désherbage, le bio dans la restauration collective, la qualité bactériologique des cours d’eau et les espèces invasives.

Pour en savoir plus :

PDF - 1 Mo
KERIOU HA STERIOU N°11
 

Lâcher de saumons à la pisciculture de repeuplement du Quinquis

L’AAPPMA de l’Elorn a procédé ce matin, 7 avril, au lâcher des 10 000 jeunes saumons (smolts) produits cette année par sa pisciculture de repeuplement, située au Quinquis, sur les bords de l’Elorn. Quelques adhérents et quelques jeunes sont venus participer à ce lâcher.

Ces jeunes saumons sont prêts à dévaler l’Elorn pour démarrer leur long périple marin, qui les emmènera vers le Groenland, pour être de retour l’année prochaine, ou les années suivantes.

Cette pisciculture, gérée par l’AAPPMA, est financée par une compensation piscicole, somme versée annuellement par le Syndicat de Bassin de l’Elorn à la Fédération Départementale de Pêche et l’AAPPMA de l’Elorn, en compensation de la suppression de nombreuses frayères lors de la construction du barrage du Drennec, et de la mise en eau du lac. Cette compensation permet aussi de financer le fonctionnement de la trappe de vidéocomptage des poissons migrateurs située à Kerhamon, entre Landerneau et la Roche-Maurice.

On peut savoir combien de saumons issus de cet élevage remontent chaque année, car avant leur lâcher, les poissons sont marqués par ablation de leur nageoire adipeuse, qui ne repousse pas. Ainsi, lorsqu’ils passent devant le comptage vidéo de Kerhamon, ils sont facilement repérés.

 

Examen Technique Complet du barrage du Drennec

Le barrage du Drennec, d’une hauteur de 25 mètres pour 8,7 Millions de m3 d’eau, est classé comme intéressant la sécurité publique.

Il doit faire à ce titre l’objet d’une visite de contrôle décennale comprenant notamment un examen des parties habituellement noyées de l’ouvrage.

En 2014 et 2015, de nombreuses investigations et contrôles ont été effectués : curage et vidéo-inspection des drains, piézomètres, et de la conduite forcée.

Un nettoyage pour auscultation du bassin de dissipation du barrage a également été effectué ; des expertise sont en cours pour caractériser les fuites, dépôts et concrétions constatées sur les parois de la galerie en béton, une désobstruction du chenal d’évacuation hydraulique du barrage, par coupe des arbres encombrant ses berges, est en préparation.

Enfin, en complément des levés topos effectués sur et autour de la digue, une bathymétrie a été effectuée pour vérifier l’absence de glissements sous l’eau et de préciser l’état d’envasement de la retenue.

Enfin, il est prévu d’effectuer en avril l’inspection subaquatique, par plongeurs, des ouvrages béton et métalliques du barrage.

Cette inspection par plongeurs est rendue nécessaire par le choix de ne pas vidanger la retenue cette année.

Sauf urgence, la prochaine vidange ne sera pas effectuée avant 2026.

 

La qualité de l’eau à Brest, point de départ du bio dans les assiettes des écoliers brestois

Karine COZ-ELLEOUET et Marc SAWICKI, élus de Brest, témoignent de l’intégration de produits issus de l’agriculture biologique dans les cantines de la ville.

PDF - 358.2 ko
Article " bio dans l’assiette"
 

Film "Les petits cours d’eau font les grandes rivières"

Les cours d’eau de tête de bassin versant ont une grande importance écologique tant pour la gestion qualitative et quantitative de l’eau que pour la biodiversité.

La Chambre d’Agriculture du Finistère et l’Onema ont réalisé un très bon film dans le cadre de leur partenariat avec le Conseil Départemental qui répond techniquement aux questions de 3 agriculteurs finistériens afin d’améliorer l’exploitation de leur prairie en tête de bassin versant.

 

Composition de la Commission Locale de l’Eau du SAGE de l’Elorn

Suite aux élections régionales, et à la désignation de nouveaux représentants de la Région dans les instances locales, le préfet du Finistère a modifié la composition de la Commission Locale de l’(Eau (CLE) du SAGE de l’Elorn.

PDF - 267.5 ko
CLE du SAGE de l’Elorn au 04 02 2016
 

Recherche de nouveaux piégeurs de ragondins et rats musqués

Le Syndicat de bassin de l’Elorn a souhaité revoir sa stratégie de gestion des populations de rongeurs aquatiques nuisibles sur son territoire. L’objectif étant de réguler au mieux ces espèces nuisibles. Les élus du Syndicat de bassin de l’Elorn, ont ainsi acté en décembre 2015, la nouvelle proposition de stratégie d’intervention du FDGDON qui débute dès le début de l’année 2016. La campagne de capture débutera début mars. Le SBE recherche dès à présent de nouveaux piégeurs. Pour chaque rongeur capturé, une indemnité de piégeage d’un montant de 3€ est reversée aux piégeurs. Une réunion d’information aura lieu à la fin du mois de février. Pour plus d’informations : CLIC

 

2016 !

 

Pollutions accidentelles : qui prévenir ? comment les éviter ?

Le bassin versant de l’Elorn a subi, fin 2015, 2 pollutions accidentelles (hydrocarbures et lisier), dont la dernière a totalement anéanti la faune aquatique d’un ruisseau sur environ 3 km.

Lorsqu’une pollution survient, il est important d’avoir les bons réflexes pour la limiter au maximum :
- Prévenir immédiatement les services de secours (Pompiers : 18)
- Leur donner des indications précises : localisation et heure de début de la pollution, cours d’eau impacté, nature de la pollution si elle est identifiable (lisier, hydrocarbures, produit chimique, etc.)
- Si possible circonscrire la pollution (création d’un talus par exemple)

Les services de secours se chargeront de déclencher l’alerte pollution qui permettra, notamment, de prévenir les usines d’eau potable, les piscicultures ou autres activités dépendantes d’une eau de qualité, pour qu’elles ne soient pas impactées. Lorsque l’origine d’une pollution est inconnue, le dispositif d’alerte pollution permet souvent, grâce à l’intervention d’opérateurs de terrain (Syndicat de Bassin, AAPPMA, etc.), de trouver la source de la pollution.

Sur les exploitations agricoles, la vérification régulière de certains points essentiels peut éviter des accidents :
- Vérifier l’état des canalisations et savoir où va la fuite en cas de rupture de l’une d’elles
- Vérifier l’état du matériel d’aspersion des effluents traités, privilégier l’aspersion de jour et la surveiller, mettre en place des systèmes de sécurité (minuterie)
- Équiper la fosse de la station d’épuration d’une poire à niveau, pour éviter tout débordement, et vérifier son état et son fonctionnement ; mettre en place des vannes pour stopper les transferts ; équiper les pompes d’une minuterie
- Créer des zones de rétention des eaux de ruissellement et aménager un écoulement préférentiel vers ces zones
- Faire des talus au niveau des points bas de l’exploitation et, notamment, en bordure de cours d’eau, pour retenir les effluents en cas de fuite accidentelle
- Être vigilant lors de toute intervention sur les équipements ou matériels

Pour en savoir plus Prévenir les risques de pollution accidentelle sur les exploitations agricoles

De manière générale, qu’il s’agisse d’équipements agricoles ou non, la connaissance et le maintien en bon état de ses installations est primordial pour éviter tout risque de pollution accidentelle.

 

SDAGE Loire Bretagne 2016/2021

Le SDAGE Loire-Bretagne 2016/2021 a été approuvé par le comité de bassin Loire-Bretagne le 4 novembre 2015. Il sera exécutoire à compter du 1er janvier 2016. Pour en savoir plus, le document suivant est à télécharger :

PDF - 392.4 ko
SDAGE Loire Bretagne 2016 2021 Dossier de Presse
 

Etude sur la qualité physique du Camfrout

L’Agence de l’eau Loire-Bretagne a missionné le bureau d’études CERESA pour la réalisation d’une étude sur la qualité physique des cours d’eau bretons.
7 cours d’eau finistériens, dont le Camfrout, ont été retenus pour cette étude.
Un diagnostic de l’état du Camfrout devrait donc être réalisé, d’ici fin octobre, sur le terrain, par le bureau d’études CERESA : état des berges et du lit mineur, obstacles en rivière, taille des matériaux du fond, etc.
Aussi, pour le bon déroulement de l’étude, l’Agence de l’eau Loire-Bretagne remercie les propriétaires riverains du Camfrout de leur permettre d’accéder au cours d’eau.

 

Production électrique solaire

Le Syndicat de Bassin de l’Elorn produit, depuis décembre 2011, de l’électricité d’origine solaire, en complément de sa production hydraulique.

La toiture du nouveau hangar installé au pied du barrage du Drennec est équipée de 200 m2 de panneaux photovoltaïques.

 

Syndicat de bassin de l'Elorn - Ecopôle - 2 Vern ar Piquet - 29460 DAOULAS - Tél. : 02 98 25 93 51 - Fax. : 02 98 25 93 53 - Mail : syndicatelorn@wanadoo.fr
Mentions légales |